Les grands musiciens

(Dernière modification le 24/03/2019)

~ ~ ~

 

Dans la musique comme dans les professions artistiques en général et dans tous les domaines de la vie publique, les plus célèbres ne sont pas forcément les plus grands et les plus grands ne deviennent pas toujours célèbres. Croire le contraire, ou même seulement espérer que cela arrive un jour, serait oublier la tendance de l'homme au panurgisme et le pouvoir de la publicité.

 

Ce qui ne veut pas dire que toutes les célébrités sont des impostures. Il y a ainsi parmi les grands noms de la scène musicale de grands musiciens. D’autres sont très bons, beaucoup sont au moins d’excellents instrumentistes. Il y en a aussi des médiocres, et même quelques-uns franchement mauvais.

 

De l’autre côté, parmi ceux qui touchent un public plus restreint, ceux dont la carrière est moins remarquée, voire qui exercent dans l’ombre ou la pénombre, se trouvent évidemment aussi des mauvais et des médiocres, mais aussi de très-bons et d’excellents musiciens, et parfois même de grands artistes... J’en ai connus qui vivaient bien, dans l’ombre des vedettes mais avec un agenda bien rempli et dans l’aisance matérielle. Et d’autres qui vivotaient voire qui survivaient grâce à des aides sociales, donnant dans une année seulement quelques modestes concerts, tandis que des collègues musicalement moins talentueux ou moins profondément artistes mais qui, par contre, ont le talent de savoir se vendre et plaire, ont leur agenda rempli plusieurs années à l’avance, se produisent 100 ou 200 fois par an et jouent sur de grandes scènes, sont célèbres et millionnaires.

 

(Il est à remarquer aussi que, même parmi les très-grands musiciens, tous n'ont pas envie d'une grande carrière de soliste et de la vie qui va avec. C'est d'ailleurs un autre sujet - le talent et le devoir qui en découlerait - qui mérite réflexion.)

J'ai déjà assisté dans ma vie à un assez grand nombre de concerts. Il y en a eu de mauvais, beaucoup de médiocres et de bons, des excellents, mais seulement quelques-uns étaient vraiment merveilleux.

 

J'ai oublié le nom de la plupart des musiciens que j'ai entendus, retenu celui de certains que je voudrais ne plus jamais entendre et d'autres que je réécouterais avec grand plaisir. 3 m'ont profondément marqués et suscitent toujours ma plus vive admiration: le flûtiste Georges Alirol, et les pianistes Radu Lupu et Natalia Walter.

 

 ~ ~ ~ 

 

Je n’ai pas besoin d’écrire beaucoup à propos de Radu Lupu. Ceux qui ne le connaissent pas n’ont qu’à faire une petite recherche sur internet.

 

Il jouit d'une assez exceptionnelle réputation... auprès de la critique et d'un cercle restreint de grands amateurs de musique. Célébré internationalement, il est pourtant méconnu du grand public. Grand pianiste et musicien, il aurait pu aussi devenir l’un des plus célèbres, mais il ne donne que relativement peu de concerts, ne répond pas aux demandes des journalistes et n'a plus enregistré de disque depuis 20 ans... Sa plus grande "erreur" est probablement de ne pas confondre Art et spectacle.

 

J'ai eu la chance de l'entendre à Bâle dans les années 1990. (Je ne connaissais alors même pas son nom.) C’est la première fois que j'entendais un phrasé d'un tel naturel et d’une telle intensité. Tout était simple, et chaque note sonnait comme une évidence, comme si elle était nécessaire ainsi. Une expérience véritablement spirituelle, qui va bien au-delà de la réalité physique des sons. La grande musique...

  

~ ~ ~ 

 

Georges Alirol débuta la flûte à l'âge de 11 ans, après avoir commencé par  le violon et le violoncelle. Seulement 3 ans plus tard, il est reçu dans la classe de Jean-Pierre Rampal au Conservatoire de Paris. Il y achève ses études avec un 1er Prix à 16 ans et est engagé à 17 ans au sein de l'Orchestre de Paris. Après des débuts aussi fulgurants, on s’attendrait à ce qu'il soit devenu l'un des plus brillants solistes... Lire la suite...

 

 ~ ~ ~

  

De tous les pianistes que j'ai entendu en concert - Pierre-Laurent Aimard, Leif Ove Andsnes, Abdel Rahman El Bacha, François-René Duchâble, Mikhail Pletniov, Radu Lupu, Christian Zimerman... pour n'en citer que quelques-uns - seul Radu Lupu m'a impressionné musicalement comme Natalia Walter...  Lire la suite...