(Dernière modification le 20/08/2018.)

Que faut-il pour devenir un bon flûtiste?

_ Pour devenir un bon flûtiste, il faut... le vouloir

   _ Et?                                                                               

_ C'est tout.                                                                       

 

~ ~ ~

 

Ça pourrait ressembler à une blague mais n'en est pas une. Pour devenir un bon et même un très bon flûtiste, il faut seulement le vouloir vraiment.

 

L'âge?

 

Comme je l'ai dit dans la page précédente, l'âge n'a que très peu voire pas d'importance. Des débuts tardifs n'empêchent pas plus d'arriver à un bon niveau que débuter très jeune n'en donnerait l'assurance.

 

Le talent?

 

Il y a évidemment des élèves plus ou moins doués, mais les facilités ou les difficultés des débuts ne disent rien du niveau qu'ils atteindront après quelques années. 

 

Si le talent allié à l'envie et au travail donnent évidemment les progrès les plus rapides, il y a aussi des élèves montrant au début des dispositions très médiocres et qui deviennent très bons, et parfois aussi bons que les plus doués, pour peu qu'ils aiment la musique, trouvent du plaisir à jouer de la flûte et travaillent régulièrement. (Ou l'ordre juste des membres de cette phrase ne serait-il pas plutôt: "... travaillent régulièrement et trouvent du plaisir à jouer de la flûte." ? Attendu qu'on a d'autant plus de plaisir à jouer d'un instrument qu'on en joue bien et qu'on est d'autant plus motivé qu'on fait des progrès. Or cela arrive rarement sans travail.)

 

En fait, le talent ne m'intéresse vraiment pas. D'abord parce que ce n'est pas un mérite. Ensuite parce que, effectivement, sans motivation et travail régulier, il ne mène à rien, tandis qu'on peut réaliser de belles choses avec une saine et belle envie, même sans don particulier.

Et que faudrait-il donc pour devenir encore meilleur,

pour devenir un flûtiste tout à fait excellent?

 

L'envie,

 

un bon, un vrai professeur - jouant lui-même, passionné et pédagogue, ayant envie de partager sa passion et d'aider ses élèves à progresser (serait un plus),

 

de la confiance (en soi et en son professeur),

 

du travail,

 

de la patience.