Les grands musiciens...

Les artistes les plus célèbres ne sont pas forcément les plus grands, et les grands musiciens ne deviennent pas tous célèbres. Croire le contraire serait oublier le pouvoir des médias et de la Grande Publicité et la tendance de l'homme au panurgisme.

 

(A noter aussi que même les très-grands musiciens n'ont pas tous envie de faire une grande carrière de soliste et de la vie qui va avec. C'est d'ailleurs un autre sujet - talent et devoir - qui mérite réflexion.)

 

J'ai déjà été dans ma vie à un assez grand nombre de concerts: de vraiment mauvais, des médiocres (la plus grande part), et tout de même un certain nombre de bons et très-bons. Mais seulement quelques-uns étaient vraiment merveilleux.

 

Des noms de tous les musiciens que j'ai entendus, j'ai oublié la plupart. Je me souviens de ceux de quelques-uns - de certains parce que je veux justement ne plus jamais les entendre, et de quelques autres, excellents, que je réentendrais au contraire avec plaisir.

 

3 musiciens m'ont profondément marqués, de sorte que je sais que je ne les oublierai jamais: le flûtiste Georges Alirol, et les pianistes Radu Lupu et Natalia Walter.

 

~ ~ ~

 

Le pianiste roumain Radu Lupu est certes célèbre et jouit d'une assez exceptionnelle réputation... parmi les musiciens professionnels et auprès des grands amateurs de musique. Sa carrière avait d'ailleurs débuté sous les meilleurs auspices: Après avoir étudié au Conservatoire de Moscou, notamment dans la classe du légendaire Heinrich Neuhaus, il a remporté de grands concours internationaux et joue depuis les années 1970 sur les plus grandes scènes et avec les plus grands orchestres.


J'ai eu la chance de l'entendre dans un concerto de Beethoven, à Bâle dans les années 1990. C'était la première fois que j'entendais un phrasé d'une telle intensité! Chaque note sonnant, simplement, comme elle devait, comme une évidence, une nécessité. Des sons au-delà de la réalité physique. Une musique céleste...


Pourtant, combien le connaissent, parmi ce qu'on appelle "le grand public"? On pourrait dire que c'est bien de sa faute... Il est vrai qu'il ne donne que relativement peu de concerts, ne répond pas aux demandes des journalistes, n'a pas enregistré de nouveau disque depuis 20 ans. Sa plus grande "erreur" étant probablement de ne pas confondre art et spectacle.


~ ~ ~

 

Georges Alirol débuta la flûte à 11 ans, après quelques années de violon. 3 ans plus tard, il est reçu dans la classe de Jean-Pierre Rampal au Conservatoire de Paris. Il y achève ses études avec un 1er Prix à 16 ans, et est engagé à 17 ans au sein de l'Orchestre de Paris. Avec des débuts aussi fulgurants, on s’attendrait à ce qu'il soit devenu l'un des plus brillants solistes...   (Lire la suite...)

 

~ ~ ~


De tous les pianistes que j'ai entendu en concert - Pierre-Laurent Aimard, Leif Ove Andsnes, Abdel Rahman El Bacha, François-René Duchâble, Mikhail Pletniov, Radu Lupu, Christian Zimerman... pour n'en citer que quelques-uns - seul Radu Lupu m'a impressionné, musicalement, comme Natalia Walter...   (Lire la suite...)